Ordinateur, Lieu De Travail

Les contribuables français peuvent réaliser la déclaration en ligne de leurs revenus de 2021 à partir du 7 avril 2022, ou encore la version papier pour ceux qui y sont éligibles.

 

Télédéclaration et déclaration version papier : ce qu’il faut retenir

Rappelons que la déclaration papier n’est autorisée que pour les foyers dont la résidence principale n’est pas équipée d’accès internet, ou que cette dernière est située dans une zone blanche. La date limite pour la soumission de la déclaration est le 31 décembre 2024 pour la version papier.

Les autres contribuables sont invités à réaliser leur déclaration en ligne, à partir de leur numéro fiscal et ce, en se servant de leur compte préalablement créé sur le site impots.gouv.fr. Ce numéro fiscal est mentionné sur le dernier avis d’imposition.

Les avantages de la télédéclaration : connaître le taux de prélèvement à la source pour les revenus, à compter d’août 2022, une fois la déclaration terminée. Le contribuable reçoit alors son avis d’imposition 2022 à partir de fin juillet.

 

La nécessité de simuler son imposition

La simulation est recommandée avant la déclaration fiscale proprement dite, non seulement afin de gagner du temps, mais aussi pour s’assurer qu’il n’y a pas eu oubli ou erreur. De plus, la simulation permet la découverte de multiples autres solutions auparavant insoupçonnées pour réduire son IR.

La simulation permet par ailleurs, de calculer les éventuelles réductions et crédits d’impôts auxquelles vous avez droit. Rappelons que leur versement se fait en différé et non tous les mois, à la différence de l’impôt qui est prélevé à la source mensuellement.

 

Quels sont les simulateurs disponibles ?

Les simulateurs ont été conçus en adéquation avec les dernières lois et permet d’obtenir une anticipation complète de ce que vous allez payer en seulement quelques clics. Rappelons que ce sont des outils qui fonctionnent avec de simples formulaires électroniques à remplir.

Les informations de base à entrer dans les formulaires sont les suivants :

  • la situation familiale afin de déterminer le quotient familial
  • les revenus – aussi bien du contribuable que de son conjoint, s’il vit en couple : ce sont les salaires, les traitements, les pensions et les retraites
  • les autres sources de revenu qui sont issus de différents placements et investissements
  • les éventuels frais et charges à déduire

 

Rappel sur le calcul de l’IR

Toutes ces informations sont traitées sur la base des calculs reposant sur les dispositions de la loi de finances 2022. Ces simulateurs sont en effet mis à jour de manière régulière, toujours en fonction de l’évolution des textes en vigueur.

Parmi les éléments entrant en compte dans le calcul de l’IR : le quotient familial ainsi que le barème de l’IR par fraction du revenu imposable. Rappelons que celui-ci est défini comme suit pour 2022 :

  • 0% de taux d’imposition jusqu’à 10 225 euros
  • 11% pour un revenu imposable compris entre 10 226 euros et 26 070 euros
  • 30% pour un revenu imposable compris entre 26 071 euros et 74 545 euros
  • 41% pour un revenu imposable compris entre 74 546 euros à 160 336 euros
  • 45% pour un revenu imposable de plus de 160 336 euros

 

Une fois le montant de l’impôt net imposable connu, celui-ci tient compte des nombres de parts du quotient familial, ainsi que de ce barème progressif pour obtenir l’impôt brut déterminé. Celui-ci subit ensuite certains réajustements avant de faire ressortir le montant net à payer, par exemple la décote en cas de faibles ressources, ou encore en cas de plafonnement des effets du quotient familial qui est calculé automatiquement par l’administration fiscale.